Au bonheur des écrivains

À Douarnenez, Rhizomes organise l’accueil d’écrivains étrangers ou vivant à « l’étranger ». Et invite aussi d’autres auteurs, plus proches, de ceux dont on a écorné les livres à force de les savourer...

Douarnenez, port atypique, petite ville posée au bord du monde, frondeuse et accueillante. Y ont déjà posé leurs sac, avec Rhizomes : Habiba Djahnine d’Algérie, Chantal Spitz de Tahiti, Paul Wamo de Nouvelle-Calédonie, François Maspero, Maram al Masri et Farouk Mardam-Bey de Syrie, Eliphen Jean, haïtien, Ali Al Mukri du Yémen, Paol Keineg, Anne-Sophie Subilia de Suisse, Li-Chin Lin de Taïwan, Marc-Alexandre Oho Bambe du Cameroun, Samar Yazbek de Syrie pour ne citer qu’eux.

Mais Rhizomes sillonne aussi la Bretagne pour des rencontres. Dans les cafés-librairies, en médiathèque, en maison de retraite, centre social, lycée agricole ou école…

Nos points forts : désacraliser un peu l’écrivain, multiplier les passerelles, n’oublier aucune lectrice, aucun lecteur. Animer les débats.

Les tarifs des rencontres sont basés sur la charte des auteurs jeunesse.

Les résidences d’écriture sont soutenues par la Région Bretagne, le Département du Finistère, la Ville de Douarnenez, la Drac, la Fondation Jan Michalski et Un monde par tous : merci à elles et à eux !